Présentation

L’édition 2019 du projet CROSCUS a pour objectif de décrypter et d’analyser les réactions territoriales face au problème du loup et aux enjeux publics qu’ils soulèvent dans les territoires de montagne. En l’occurence ici, dans la chaîne de Belledonne. En immersion dans la Vallée des Huiles (73), il s’agit d’aller à la rencontre des acteurs qui vivent ces formes de réalité sociale liée à la présence de ce prédateur : éprouver le problème, connaître le problème, constituer le problème, gérer le problème, penser le problème. Ces savoirs seront ensuite mis en perspective avec ceux issus de la recherche en sciences humaines et sociales. Pour cela, ce projet alterne des conférences de méthode, des rencontres avec les acteurs ainsi que des temps d’échanges et de débats.

Adoptant une posture distanciée, réflexive et symétrique vis-à-vis des jeux d’acteurs et d’arguments, cette immersion propose une entrée dans la controverse par l’enquête dans les espaces sociaux occupés par les publics. L’objectif est de saisir la complexité et le caractère hybride de situations autour du problème du loup et des enjeux publics déjà constitués sur le temps long. L’enjeu est de comprendre que ce problème public est un problème éminemment politique qui ne peut se traiter, comme bien souvent dans les controverses socio-scientifiques, seulement par des réponses strictement techniques ou scientifiques, pas plus que par des réponses déterritorialisées.

A l’issue de cette enquête distanciée, l’objectif est d’imaginer et de concevoir des dispositifs de médiation des savoirs en contexte professionnel. En situant sa propre position dans la controverse socio-scientifique, il s’agit de restituer la complexité de ce problème du loup dans les territoires de montagne afin de constituer avec les publics des propositions de transformations sociales.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search