Sur les traces du loup… dans les Bauges

Afin de préparer le Workshop Communication, contROverses socio-SCientifiques et enjeUx publics dans les territoireS de montagne (CROSCUS), nous nous sommes rendus dans les Bauges (73) où la présence du loup fait aussi l’objet de vifs débats.

En 2005, un éleveur excédé par les attaques subies sur son troupeau en abat un et le dépose devant la maison faune-flore du Parc naturel régional (PNR) des Bauges. En 2006/2007, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONFCS) classe les Bauges comme une Zone de présence permanente (ZPP) du loup suite au suivi et à l’analyse de plusieurs indicateurs de sa présenceLa cohabitation entre pastoralisme, loup et tourisme commence à ensuite à s’organiser dans le massif… non sans tension.

Dans les alpages, les éleveurs et les bergers utilisent progressivement des dispositifs de protection, notamment les patous, pour protéger leurs troupeaux de chèvres et de brebis des prédations. Cela contribue à l’émergence de savoirs nouveaux. Parallèlement, le PNR des Bauges éditent des brochures d’information à destinations publics sur le loup et les enjeux de sa présence.

L’alpage où pâturent les animaux n’existe que parce que des hommes l’entretiennent et le parcourent depuis longtemps… si les prédations du loup rendent impossible le pastoralisme, le paysage que nous admirons et que nous fréquentons aujourd’hui n’existera plus. Ainsi, sans les bergers et leurs troupeaux, les prairies d’alpage deviennent progressivement des vernes et des fourrés de framboisiers, frênes et rhododendrons, de plus en plus impénétrable : une fois fermé, c’est ensuite très rare qu’un milieu soit (ré)ouvert.

En 2012, le loup semble avoir quitté le massif : plus aucun n’indice n’est trouvé depuis deux ans… avant de faire son retour à partir de 2015 et de laisser de nouvelles traces (voir la carte de détection de sa présence au fil des années en France). En juin 2019, un loup mâle a été retrouvé mort sur une route à Aillon-le-Vieux, vraisemblablement percuté par un véhicule.

 


Plus de détails à retrouver via le hastag #CROSCUSgre


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search